Conduite à tenir devant des troubles musculo-squelettiques d’origine professionnelle

Mise à jour : 
septembre 2012

Troubles musculo-squelettiques (TMS) : symptômes résultant d’un déséquilibre entre les sollicitations biomécaniques et les capacités fonctionnelles de la personne, lesquelles dépendent de l’âge, du sexe, de l’état physiologique et psychologique, des antécédents personnels.

tms_0.jpg

Les sollicitations biomécaniques concernent essentiellement :

  • les positions articulaires extrêmes,
  • les efforts à pénibilité importante,
  • les gestes répétitifs,
  • le travail en position maintenue,
  • les vibrations et chocs.

L’évolution de l’organisation du travail et les facteurs psychosociaux jouent un rôle important dans la survenue des TMS :

  • Concernant l’organisation du travail, les principaux facteurs favorisants sont le travail répétitif ou en chaîne automatisée, l’organisation en flux tendus, la réduction des temps de pause, les horaires fractionnés, les postes de travail mal conçus ;
  • Parmi les facteurs psycho-sociaux, sont identifiés les charges de travail excessives, le contrôle sur le travail, le déficit d’expression sur le vécu au travail, mise en concurrence des salariés favorisant des situations d’isolement, l’absence de soutien social, l’inquiétude sur l’avenir (chantage à l’emploi, déconsidération du personnel à partir de 50 ans…).